Montréal adore La Journée du cinéma canadien (Montreal, QC)

17 avril 2017

De l’Expo 67 aux Jeux Olympiques, Montréal n’a jamais reculé devant les événements d’envergure. La Journée du cinéma canadien 150 (JCC 150) ne fera pas exception, avec des projections prévues à travers toute la ville. En plus de plusieurs projections des films PAUL À QUÉBEC et BREAKAWAY ayant lieu dans des écoles secondaires, Montréal sera l’hôte d’un éventail diversifié de projections dans toutes sortes d’endroits, avec d’incroyables invités spéciaux qui assisteront à plusieurs d’entre eux.

Tous ces événements sont GRATUITS!

Le pôle culturel et artistique multidisciplinaire Centre Phi fera la présentation de GINGER SNAPS, le culte d’horreur classique sur l’adolescence, la féminité, et les loups-garous! Présenté par Fantasia Fest, cet événement aura comme hôte Sonali Karnick, de CBC, et sera accompagné d’une séance de questions-réponses avec l’auteure du film, Karen Walton. Venez, et faites-vous accompagner d’un ami comme soutien moral. Ce film est sanglant! Langue principale de l’événement : anglais.

Le Festival international du film Canada Chine présentera IRON ROAD. Ce film sur la construction de la voie ferrée transcanadienne (raconté selon la perspective des travailleurs chinois) sera projeté à l’Université Concordia. À la suite de la projection se tiendra une séance de questions-réponses avec la productrice du film, Anne Tait. Langue principale de l’événement : anglais

Le bureau de l’Environnement et Changement climatique du Canada fera la présentation du documentaire touchant et bouleversant THE WHALE, racontant l’histoire d’un épaulard perdu qui décide de s’établir sur les côtes d’une petite communauté de l’Île de Vancouver. Le film est raconté par Ryan Reynolds et réalisé par Michael Parfit et Suzanne Chisholm. Langue principale de l’événement : anglais.

Les visiteurs de l’Espace culturel Ashukan pourront assister à la présentation du documentaire de 2014 TRICK OR TREATY?, à propos de l’histoire compliquée entourant le Traité 9 en Ontario (Traité de la baie James). Cet événement permettra d’ouvrir des discussions par rapport aux peuples autochtones, leurs passés ainsi que leurs façons de raconter leurs propres histoires. Encore mieux, la cinéaste abénakie acclamée et réalisatrice de TRICK OR TREATY, Alanis Obomsawin, sera présente pour une séance de questions-réponses. Obomsawin est un pilier dans le domaine de la production de documentaire, avec une carrière distinguée couvrant presqu’un demi-siècle au cours de laquelle elle a réalisé plus de 20 films. Nul besoin de dire que sa présence est un énorme privilège. Langue principale de l’événement : français.

Le Cinéma Station Vu fera la projection de films canadiens toute la journée et ceux-ci seront accompagnés de deux courts métrages présentés avant chaque long métrage. En début d’après-midi aura lieu la projection du docu-fiction classique, POUR LA SUITE DU MONDE, au cours de laquelle le coréalisateur Marcel Carrière ainsi que d’autres personnes impliquées dans la production du film seront présents. Le long métrage présenté en fin d’après-midi sera le film de fantaisie sur le passage à l’âge adulte, LÉOLO, film qui fut nommé parmi les dix meilleurs films canadiens de tous les temps en 2015. Durant la soirée aura lieu la projection de la comédie de 2003, LE DÉBUT DE LA FIN (GAZ BAR BLUES), suivi d’une période de questions-réponses vidéo avec le cinéaste Louis Bélanger. Langue principale de l’événement : français.

Le Ciné-Campus de l’Université de Montréal sera l’hôte de la première montréalaise du film STANLEY VOLLANT : DE COMPOSTELLE À KUUJJUAQ. Ce documentaire intime raconte l’histoire inspirante du Dr. Stanley Vollant, le premier chirurgien autochtone formé au Québec. Vollant a marché 6 000 kilomètres de communautés en communautés afin de partager son message d’espoir et de poursuite des rêves. Dr. Vollant ainsi que le cinéaste Simon C. Vaillancourt seront présents pour une séance de questions-réponses. Ce film est une version modifiée de la minisérie complète STANLEY VOLLANT. Langue principale de l’événement : français.

La Cinémathèque québécoise présentera une sélection de courts métrages autochtones incluant les films d’animation de Raymond Caplin, IN YOUR HEART et TRADITIONAL HEALING. Ayant lieu au Bar Salon de la Cinémathèque et mettant en vedette plus de 15 titres différents, cet événement est une excellente option pour ceux qui désirent voir un peu de tout. Langue principale de l’événement : français.

Finalement, le Musée de l’Holocauste Montréal présentera JAMAIS SANS NOS ENFANTS, une histoire émouvante à propos des sœurs Éloïse et Anna Charest, deux québécoises qui ont sauvé la vie de douzaines d’enfants lors du génocide au Cambodge. Le réalisateur Yves Bernard sera présent et accompagné de Kim Routhier-Filion, une des enfants sauvés par les sœurs Charest et celle qui fut la source d’inspiration pour ce film. Tous deux répondront à des questions de la part de l’auditoire après la projection du film. Langue principale du film : français.

Photo by Jazmin Million, CC by-SA 2.0

Photo by Jazmin Million, CC by-SA 2.0


  retourner au blogue