Les cinéastes autochtones en tête d’affiche pour la JCC 150

3 avril 2017

Du 5 au 7 mars 2017, REEL CANADA a eu l’honneur de présenter l’événement Au-delà de 150 ans : une reconnaissance du territoire cinématographique, lequel a eu lieu à Vancouver sur des territoires non cédés des peuples Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh. Cet événement d’une durée de trois jours était destiné à reconnaître les œuvres des cinéastes autochtones ainsi que les contributions apportées par leurs peuples et qui remontent à bien plus de 150 ans. Le taux de participation phénoménal de l’auditoire lors de nos événements à Vancouver a démontré que les Canadiens veulent entendre les histoires des autochtones, et les discussions et ateliers que nous avons présentés ont mis en valeur le rôle que les films peuvent jouer pour transmettre ces histoires à un vaste public et aider à bâtir un chemin vers la réconciliation.

Après un voyage très réussi et enrichissant le mois dernier, nous nous préparons à présenter les œuvres incroyables de cinéastes et d’acteurs autochtones d’un bout à l’autre du pays le 19 avril. Dans le cadre de La Journée du Cinéma Canadien 150 (JCC 150), REEL CANADA ainsi que ses partenaires de projection préparent une programmation d’œuvres diversifiées par des artistes autochtones dans toutes les régions du Canada.

Nous avons dressé une liste de quelques exemples ci-dessous, mais vous pouvez en trouver davantage en sélectionnant un film parmi notre liste de films autochtones et en cliquant sur « Trouver une projection » afin de localiser l’événement de la JCC 150 le plus près de vous. Il y a assurément quelque chose qui sera en mesure de satisfaire tous les spectateurs d’un océan à l’autre!


NORD

Territoires du Nord-Ouest : Le cinéma Cineplex Riverview présente une programmation double de films sur les peuples autochtones habitant dans le Nord. THE SUN AT MIDNIGHT relate l’histoire d’une amitié réticente entre une rebelle de 16 ans (Kawennáhere Devery Jacobs [Mohawk]) et un chasseur de caribous (Duane Howard [Nuu-Chah-Nulth]) alors qu’ils luttent pour survivre dans la nature sauvage (Kirsten Carthew, 2016, 93 min). Inspiré du roman de Richard Van Camp [Tłı̨chǫ], THE LESSER BLESSED est un drame débordant de tendresse et de sensibilité sur le passage à l’âge adulte qui explore les questions d’identité, d’ancêtres et d’appartenance avec une performance éloquente et empathique du jeune Joel Evans (Anita Doron, 2012, 86 min). Hay River (Territoires du Nord-Ouest). Le 19 avril 2017 à 19 h. Entrée gratuite.

Nunavut : L’Astro Theatre d’Iqaluit présentera des films toute la journée. Un film qui sera assurément populaire est le court métrage d’horreur tourné au Nunavut, KAJUTAIJUQ : THE SPIRIT THAT COMES, coécrit et produit par Nyla Innuksuk [Inuite]. Ce film évocateur met en scène un chasseur contemporain de l’Arctique qui découvre qu’il a bien plus à craindre que les éléments (Scott Brachmayer, 2015, 15 min). Iqaluit (Nunavut). Le 19 avril 2017.

Yukon : Dans le cadre d’un événement tenu avant la JCC le 15 avril, le Dawson International Short Film Festival présentera une sélection de courts métrages canadiens, incluant deux courts métrages par des cinéastes autochtones. Le film d’animation THE GRANDFATHER DRUM met en lumière les effets dévastateurs que le christianisme et le vol d’un tambour de guérison de la communauté peuvent avoir sur le peuple anishinabek (Michelle Derosier [Anishinaabe], 2016, 11 min). GOD’S ACRE raconte l’histoire de Frank (Lorne Cardinal), un homme cri faisant le vœu de protéger ses terres ancestrales malgré les effets du changement climatique et un ordre d’évacuation (Stepanowich, 2016, 15 min). Dawson (Yukon). Le 15 avril 2017 à 19 h. Entrée gratuite.

OUEST

Alberta : Le Musée du patrimoine du district de Wetaskiwin présente le documentaire REEL INJUN (HOLLYWOOD ET LES INDIENS), un voyage à travers l’histoire cinématographique de la représentation (inexacte) des Autochtones à l’écran. REEL INJUN (HOLLYWOOD ET LES INDIENS) retrace la façon dont l’image de « L’Indien d’Hollywood » a influencé la compréhension générale de la culture et de l’histoire des Autochtones (Neil Diamond [Cri], 2009, 86 min). Wetaskiwin (Alberta). Le 19 avril 2017 à 13 h. Entrée gratuite.

Colombie-Britannique : Le En’owkin Centre présente EMPIRE OF DIRT. Écrit par Shannon Masters (Crie) et mettant en vedette et produit par Jennifer Podemski (Saulteaux), ce film est une histoire émouvante sur la maternité dans laquelle la tentative désespérée d’une mère célibataire pour sauver sa fille implique qu’elle doit retourner chez elle et faire face à son passé en plus de soulever des questions qui mettront au défi ces trois générations de femmes de caractère. Du maïs soufflé sera servi et une discussion suivra la projection du film (Peter Stebbings, 2013, 99 min). Penticton (Colombie-Britannique). Le 19 avril 2017 à 19 h. Entrée gratuite.

Manitoba : Le centre Urban Shaman présente une sélection de courts métrages autochtones. Plus de dix films de genres variés provenant de plusieurs peuples autochtones seront présentés, notamment, ABORIGINALITY (Dominique Keller et Tom Jackson [Cris], 2007, 5 min), un court métrage d’animation émouvant qui aborde les sujets de la modernité, les traditions et l’identité ainsi que l’incroyable film présentant la danse de cerceau en « stop-motion », DANCERS OF THE GRASS (LES DANSEURS DE L’HERBE) (Melanie Jackson [Métis/Saulteaux], 2009, 2 min). Winnipeg (Manitoba). Le 19 avril 2017 à 20 h. Entrée gratuite.

Saskatchewan : Le Festival Mispon présente le documentaire ANGRY INUK, un film gagnant d’un prix au festival Hot Docs qui se sert de l’humour et du savoir-faire technique pour explorer les effets dévastateurs que l’activisme pour les droits des animaux a eu sur l’industrie de la chasse aux phoques et sur le mode de vie des Inuits, ainsi que la façon dont les Inuits ont décidé de riposter (Alethea Arnaquq-Baril [Inuite], 2016, 85 min). Regina (Saskatchewan). Le 19 avril 2017 à 19 h. Entrée gratuite.

CENTRE

Ontario : La Société de films Timmins (de concert avec le programme national de sensibilisation du TIFF, Film Circuit) présente ATANARJUAT : THE FAST RUNNER (ATANARJUAT, LA LÉGENDE DE L’HOMME RAPIDE), une histoire d’amour, de trahison et de vengeance avec comme arrière-plan des paysages de l’Arctique. ATANARJUAT a remporté huit prix Génies et a été nommé Meilleur film canadien de tous les temps par le Festival international du film de Toronto en 2015 (Zacharias Kunuk [Inuit], 2001, 172 min). Timmins (Ontario). Le 19 avril 2017 à 19 h. Entrée gratuite.

Québec : À Montréal, l’Espace Culturel Ashukan présente TRICK OR TREATY? Ce film émouvant par la cinéaste emblématique de documentaires Alanis Obomsawin explore les relations entre les Premières Nations et le gouvernement du Canada par l’analyse de l’histoire compliqué du Traité no 9 (Alanis Obomsawin [Abenaki], 2014, 85 min). Montréal (Québec). Le 19 avril 2017 à 18 h 30. Entrée gratuite.

EST

Nouveau-Brunswick : Fredericton fera durer la fête avec cette projection spéciale présentée après la JCC! La Bibliothèque publique de Fredericton et Hemmings House présentent MOHAWK GIRLS, un documentaire profondément touchant qui montre la cinéaste Tracey Deer alors qu’elle retourne dans sa communauté de Kahnawake. Pour Tracey, entendre (et raconter) les histoires des adolescentes qui vivent à cet endroit est comme regarder dans un miroir et se revoir à cette époque (Tracey Deer [Mohawk], 2005, 55 min). Fredericton (Nouveau-Brunswick). Le 22 avril 2017 à 13 h. Entrée gratuite.

Terre-Neuve-et-Labrador : Le Centre d’amitié autochtone de St. John’s présente une programmation double de documentaires. Après la projection du film sur la chasse aux phoques ANGRY INUK (Alethea Arnaquq-Baril [Inuk], 2016, 85 min) sera présenté THE SPIRIT OF ANNIE MAE, une célébration cinématographique de la vie et de l’héritage de la militante Mi’kmaw Annie Mae Pictou Aquash, dont le meurtre en 1975 demeure toujours non résolu à ce jour (Catherine Anne Martin [Mi’kmaw], 2002, 73 min). St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador). Le 19 avril 2017 à 17 h 30. Entrée gratuite.

Île-du-Prince-Édouard : Joignez-vous au Mi’kmaq Family Resource Centre pour une journée de cinéma en famille qui mettra en vedette une sélection de courts métrages incluant les films d’animation THE ORPHAN AND THE POLAR BEAR (L’ORPHELIN ET L’OURS POLAIRE) (Neil Christopher, 2014, 9 min), TRADITIONAL HEALING (Raymond Caplin [Mi’gmaw], 2014, 2 min), ainsi que AMAQQUT NUNAAT : THE COUNTRY OF WOLVES (Neil Christopher, 2011, 11 min). Le long métrage présenté sera THE WHALE (LA BALEINE), l’histoire captivante et touchante d’une jeune orque qui est séparée de sa famille sur la côte de l’île de Vancouver et qui devient involontairement l’élément décisif au cours d’une conversation sur les droits des Premières Nations Mowachaht/Muchalaht et sur notre relation avec les animaux sauvages (Suzanne Chisholm et Michael Parfit, 2011, 85 min). Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard). Le 19 avril 2017 à 13 h 30. Entrée gratuite.

Nova Scotia : À Halifax, l’ECHO Club et association communautaire de Spryfield présenteront un événement pour les nouveaux arrivants syriens. Avant la projection du film SPEED SISTERS, un documentaire sur les femmes dans le milieu de la course automobile en Palestine, aura lieu la présentation de THE VISIT, un court métrage d’animation racontant l’histoire d’une famille crie faisant une rencontre étrange et indescriptible au cours d’une nuit d’hiver (Jackson [Anishinaabe], 2009, 3 min). Halifax, NS le 19 avril 2017 à 18 h 30. Admission gratuite.

Où que vous soyez, nous avons hâte de vous compter parmi nous lors de La Journée du Cinéma Canadien 150!


  retourner au blogue