Le septième art, mettant l’accent sur l’art : cinq films d’animation canadiens remarquables

21 mars 2017

De la technique expérimentale image par image à l’infographie 3D de pointe, les animateurs canadiens repoussent les limites et captivent les imaginations depuis des décennies. Il faut dire que lorsqu’il fait -30º à l’extérieur, mieux vaut s’emmitoufler avec son carnet de notes et commencer à gribouiller!

L’Office national du film du Canada, par exemple, a joué un rôle fondamental dans le développement du cinéma d’animation au Canada, et a même remporté trois Oscars dans la catégorie du Meilleur court métrage d’animation! Mais si l’ONF est notre poule aux œufs d’or dans ce genre cinématographique, il existe une multitude d’excellents films d’animation canadiens à découvrir.

Heavy Metal (1981)

Avec Heavy Metal, Gerald Potterton a fait passer le scénario d’anthologie de science-fiction rock and roll des légendes canadiennes de l’écran Daniel Goldberg et Len Blum à la puissance 100. Avertissement : ce film s’adresse à un public adulte. Âmes sensibles d’abstenir!

 

Snowtime! (2015)

Rien ne vaut une bonne bataille de boules de neige, comme dans Snowtime! Cette nouvelle version de La guerre des tuques, ce classique canadien de 1984, catapulte l’histoire de la bataille de boules de neige la plus célèbre de l’histoire dans le royaume de l’animation 3D. Le résultat? Un classique pour toute la famille, frissons garantis! (Avec en prime quelques passages en français)

Les Triplettes de Belleville (2003)

Trop touchant! En nomination pour un Oscar en 2004, cette charmante histoire suit les aventures d’une grand-mère résolue à sauver son petit-fils, un cycliste professionnel, des griffes de malfaiteurs. Ce film fantaisiste, où les dialogues sont peu nombreux, est le fruit d’une coproduction entre la France, la Belgique, le Royaume-Uni et, bien entendu, le Canada! Avec sa ville fictive de Belleville qui se donne des airs de Québec, cette histoire baigne résolument dans le sirop d’érable!

Window Horses film still   Asphalt Horses film still
 

Asphalt Watches (2013)

Ce film complètement déjanté est unique en son genre. Il est également plutôt rare qu’un film d’animation remporte le prix du Meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto, mais ce road movie totalement cinglé de Shayne Ehman et Seth Scriver — deux animateurs complètement fous eux-mêmes — est exceptionnel dans son excentricité. Vous n’en croirez pas vos yeux (exorbités)!

Window Horses (2016)

À la suite de son incroyable succès sur la plateforme de sociofinancement Kickstarter, Window Horses d’Ann Marie Fleming est devenu un nouveau classique du cinéma contemporain. Révélant la diversité et la force du cinéma d’animation canadien, le film raconte l’histoire d’une jeune poète canadienne invitée à participer à un festival de poésie à Shiraz, en Iran. Elle y découvrira l’histoire de son passé ce qui l’amènera à réorienter son avenir, à travers la magie de la poésie. Mettant en vedette Sandra Oh, qui prête sa voix au personnage principal, et présenté en première au Festival international du film de Toronto cette année, ce film magnifique ne manquera pas d’inspirer les auditoires du monde entier!

Quels sont vos films d’animation canadiens favoris? Faites-nous parvenir un gazouillis à @CanFilmDay!


  retourner au blogue