Le Canada à l’écran : cinq films aussi magnifiques que le pays qu’ils dépeignent

27 mars 2017

Si les Canadiens savent une chose, c’est à quel point nous sommes beaux.

Nos paysages sont uniques au monde, et personne ne sait mieux que nos équipes de tournage comment les présenter à l’écran. Pour comprendre exactement ce que cela signifie d’être Canadien, il est impératif de découvrir la beauté incomparable de notre pays, la richesse de ses écosystèmes, et la façon dont les Canadiens mènent leur vie en harmonie avec la nature qui les entoure.

Étant le deuxième plus grand pays au monde, le Canada offre un gigantesque territoire à explorer. Alors, lorsque vous rêverez à vos prochaines vacances, pourquoi ne garder de l’argent dans vos poches en faisant un merveilleux voyage ici même?

D’ici là, voici cinq films qui vous aideront à choisir votre prochaine destination.

Atanarjuat: The Fast Runner (2001)

Calme, paisible, froid – trois mots qui décrivent l’Arctique canadien sans toutefois rendre justice à la beauté extrême du paysage, ni au magnifique portrait qu’en a fait Zacharias Kunuk dans Atanarjuat: The Fast Runner. Ce film épique raconte la vie d’Atanarjuat (Natar Ungalaaq), un homme qui tente de survivre en faisant face à la jalousie, à l’amour et aux éléments. Dans cette l’histoire qui évoque la profondeur d’un drame shakespearien, le rôle principal est tenu par le Nunavut.

The Grand Seduction (2013)

The Grand Seduction de Don McKellar parle de la vie dans le petit village de pêcheurs de Tickle Head, à Terre-Neuve. À Tickle Head, il y a de bonnes personnes, et un gros problème : les emplois étant rares, les gens désertent le village. Lorsqu’un médecin (Taylor Kitsch) est de passage au village, les résidents se donnent pour mission de l’empêcher de partir, espérant ainsi qu’une compagnie décidera d’y construire une usine. Ce film drôle et réconfortant montre Terre-Neuve dans toute sa gloire. Avec ses images époustouflantes des côtes, des collines et de la mer, le film rend hommage à la beauté de Trinity Bay, à Terre-Neuve.

My Winnipeg (2007)

Dans My Winnipeg, Guy Maddin nous guide dans sa ville natale de Winnipeg. Pas aussi vert que les autres films de cette liste (le film est en noir et blanc), My Winnipeg jette un regard sombre sur l’expérience vécue par Maddin qui a grandi dans la capitale du Manitoba. Le film est hautement stylisé et profondément personnel, et le portrait qu’on y fait de Winnipeg est loin d’être objectif. Quoi qu’il en soit, découvrir la ville à travers le regard d’une célébrité locale nous permet de la voir sous un jour totalement différent.

Atanarjurat film still   Sleeping Giant film still
 

Sleeping Giant (2015)

Andrew Cividino nous invite à explorer la région de Thunder Bay, rarement représentée à l’écran, en nous montrant le côté plus pittoresque de la vie de chalet sur le bord du lac Supérieur. Le film raconte l’histoire de trois garçons qui font face aux difficultés de l’adolescence, tandis que la vie met à l’épreuve leur amitié. Portrait intimiste de la jeunesse, de l’amour et de la découverte, Sleeping Giant regorge d’images magnifiques du plus vaste des Grands Lacs. Si le film ne réussit pas à vous faire oublier les moustiques, c’est peine perdue.

The Grey Fox (1982)

En plus d’être un récit captivant de la vie dans l’Ouest au début du siècle dernier, The Grey Fox de Phillip Borsos dépeint la Colombie-Britannique dans toute sa majesté luxuriante. Avec des prises de vue de Fort Steele, du British Columbia Railway (et non le Canadien National) et de toutes les splendeurs de l’Ouest, ce film biographique au sujet du voleur de diligence Bill Miner (Richard Farnsworth) vous fascinera par son histoire et la beauté incroyable du lieu où il se déroule.

Nous sommes tellement beaux! Vous avez vu un film magnifique tourné au Canada qui ne figure pas dans notre liste? Dites-nous lequel en nous envoyant un gazouillis à @CanFilmDay!


  retourner au blogue