Changer des vies grâce à des films canadiens: La JCC 150 dans les centres correctionnels du Canada

5 avril 2017

Il y avait au moins une projection au cours de l’édition de La Journée du cinéma canadien présentée l’année dernière qui sortait légèrement de l’ordinaire comparée à nos expériences passées dans les écoles, cinémas, centres communautaires et autres lieux similaires. Mais ce fut une projection ayant de profondes répercussions.

Ce qui débuta par un contact avec les services correctionnels en mettant à l’affiche une seule projection dans un établissement correctionnel en 2016, s’avéra transformé en une opportunité d’impliquer les personnes incarcérées au pays grâce aux films canadiens. La réaction favorable et les discussions révélatrices générées par l’événement de l’année dernière ont suscité un intérêt de la part d’autres établissements correctionnels. REEL CANADA croit en l’importance des histoires canadiennes et en la valeur de l’art et de l’éducation. Nous espérons que de participer à La JCC 150 offrira aux personnes incarcérées la chance de partager une expérience culturelle nationale et de se voir représentés à travers les personnages à l’écran.

Cette année, dix projections de films diversifiés sont prévues dans de nombreux établissements. Il y aura des projections plus joyeuses et comiques telles que BREAKAWAY et DR. CABBIE. Il y aura des films inspirants sur des sujets tels qu’être fidèle à soi-même et suivre ses rêves malgré les épreuves, comme HOW SHE MOVE et ONE WEEK (Une semaine). Des films profonds tels qu’EMPIRE OF DIRT révélant les joies et douleurs des relations familiales. De plus, quelques invités pourront regarder des histoires engageantes et éducatives inspirées de faits réels, telles que OUR MAN IN TEHRAN et INSIDE HANA’S SUITCASE. Avec un tel éventail de titres, ce ne sont pas les récits canadiens qui manquent.

Book Clubs for Inmates

Book Clubs for Inmates (groupe littéraire pour détenus)

Dans le cadre d’une de nos formidables initiatives pour La JCC 150, nous nous sommes aussi associés à l’organisation BOOK CLUBS FOR INMATES (BCFI). BCFI est une organisation à but non lucratif basée à Toronto qui organise des groupes littéraires à l’intérieur des prisons fédérales depuis 18 ans et qui a pour mission de « transformer des vies, un livre à la fois ». REEL CANADA partage une vision similaire quant au potentiel des histories à transformer des vies, et elle est fière d’inclure des films canadiens au sein des groupes littéraires du BCFI pour la première fois. Six établissements à sécurité minimale, moyenne et maximale en Colombie-Britannique, Nouvelle-Écosse et Ontario présenteront des films dans le cadre du programme du BCFI pour La JCC 150. Plusieurs de ces films ont été choisis car ils prennent racines dans des œuvres de la littérature canadienne, comme les adaptations cinématographiques des mémoires de la guerre de Roméo Dallaire, SHAKE HANDS WITH THE DEVIL, de l’œuvre intense et complexe de Margaret Laurence, THE STONE ANGEL, et du roman frappant et ardent sur le passage à l’âge adulte de Richard Van Camp, THE LESSER BLESSED.

Nous nous réjouissons à la perspective de travailler de concert avec les établissements correctionnels à travers le Canada afin de présenter cette unique opportunité dans le cadre de La JCC 150!


  retourner au blogue