Célébrer comme nulle part ailleurs (Beaverton, ON)

5 avril 2017

Nous sommes enchantés lorsqu’une communauté entière s’implique pour La Journée du cinéma canadien 150 (JCC 150). Dans le cadre de La JCC 150, la ville de Beaverton en Ontario a prévu une journée pour célébrer les films canadiens, les histoires et les techniques artistiques nécessaires à l’industrie cinématographique. Beaverton s’intéresse aux films depuis longtemps : jusqu’à aujourd’hui, le hall d’entrée du Strand Theatre expose fièrement le kinétoscope à manivelle d’Edison que Bill White a apporté dans la ville en 1897 pour projeter ce que furent probablement les premières images animées au Canada.

Durant toute la journée du 19 avril, l’Hôtel de ville de Beaverton sera transformé en cinéma. Le programme comprend une rafale d’un nombre impressionnant de six films, un à la suite de l’autre, sur des événements et des histoires vraies. Durant la matinée, les résidents de Beaverton (ainsi que leurs enfants!) pourront regarder A BEAR NAMED WINNIE, l’histoire vraie de l’ours ayant inspiré A.A. Milne à créer les personnages de Winnie the Pooh tant aimés des enfants. Par la suite, ils pourront voyager dans le temps pendant l’heure du lunch grâce à un film historique de 1938 sur la ville de Beaverton. Durant l’après-midi, les amateurs avides de films auront la chance de s’installer pour visionner le film de guerre historique PASSCHENDAELE (LA BATAILLE DE PASSCHENDAELE), ainsi que le documentaire sur l’épaulard de la côte ouest, THE WHALE.

Avant la présentation de l’événement principal, les participants pourront rencontrer l’invitée spéciale Barbara-Glen Chapman, veuve du cinéaste ayant remporté un Oscar Christopher Chapman. Elle présentera le film de 1967 de son défunt mari, A PLACE TO STAND, récipiendaire d’un Oscar pour Meilleur court métrage de fiction. Présenté en première lors de l’Exposition universelle de 1967 à Montréal, ce film lança la technique de « multi-dynamic image technique » (technique d’images dynamiques multiples), que vous connaissez probablement si vous avez déjà vu le début de THE BRADY BUNCH. Comme si ce n’était pas déjà assez impressionnant, Barbara-Glen apportera avec elle la statuette de l’Oscar afin que les gens présents puissent la voir en chair et en os – ou en or, dans ce cas-ci.

À la suite de la présentation du film A PLACE TO STAND, le maire de Beaverton sera sur place pour présenter l’événement principal, la projection d’EDWIN BOYD: CITIZEN GANGSTER, accompagné d’une surprise : quelques uns des citoyens ayant vécu durant la période visée par le film seront présents pour partager leurs histoires en décrivant la vie à l’époque de la série de braquages d’après Deuxième Guerre mondiale par le célèbre bandit.

Avec une journée aussi remplie, Beaverton célébrera la JCC 150 comme nulle part ailleurs!


  retourner au blogue